Depuis 1992, le concours est organisé au niveau national par la Conférence Nationale Lysias, à Paris. Les phases de sélections se déroulent au sein de toutes les Facultés membres du réseau national. C’est en 2018, que l’association Médiadroit a pris l’initiative d’intégrer ce réseau pour ainsi permettre à la Faculté de Droit, de Sciences Politiques et de Gestion de Strasbourg d’être représentée à ce concours.

Public visé
Etudiants en 1ère année, 2ème année et 3ème année de droit.

Domaines
Droit civil pour les 1ère et 2ème année
Droit pénal pour les 3ème année

La sélection locale est réalisée en 3 phases :

  1. Préparation : les sujets sont transmis par courrier sous la forme d’un cas pratique. Le rôle défendu par le candidat est également envoyé. Les candidats ont une semaine pour répondre au cas pratique et préparer leur plaidoirie.
  2. Phases de sélection : L’étudiant est évalué par un jury composé de Chargés de Travaux Dirigés. Est jugée la solution de son cas, ses capacités oratoires et la pertinence de ses réponses aux questions posées. Ces tours de sélection au nombre de deux sont accessibles au public.
  3. Finale à Strasbourg : Deux étudiants de première ou deuxième année et deux étudiants de troisième année s’affrontent devant un jury composé de professionnels du milieu juridique, de Professeurs et d’enseignants de la Faculté de Droit dans un lieu emblématique afférent à la Justice. Un nouveau cas pratique est donné aux étudiants qui seront évalués sur les mêmes critères que précédemment. A la fin de cette finale, s’en suit une soirée cocktail.

La phase nationale a lieu après la phase de sélection locale. Nos deux gagnants défendent les couleurs de la Faculté de Droit de Strasbourg lors des tours de sélection nationaux à Paris.

« Si je savais déjà que j’aimais étudier le droit, je ne savais pas encore combien j’allais adorer le pratiquer. LYSIAS fût pour moi cette révélation, celle d’un droit différent, toujours aussi exigeant mais plus personnel. Un droit qui m’apprendrait à m’exprimer non plus sur une feuille de papier, mais au plus près des Hommes, un art oratoire, qui m’apprendrait à m’affirmer et surtout à convaincre. Car n’est-ce pas là l’essence même d’un bon juriste : convaincre en dépit et contre tout qu’il a raison. »

Monsieur Gauthier ANGST, Finaliste de l’édition 2018, étudiant en deuxième année de droit et en classe préparatoire grandes écoles ENS Rennes

« Après un peu plus d’un mois de travail, j’ai pu accéder à la finale du concours le 6 mars 2018. L’Association « Média Droit » a organisé cette ultime finale à la Cour d’Assises de Strasbourg avec un jury constitué unanimement de professionnels. A l’âge de 20 ans et avec finalement très peu d’expérience, c’est très impressionnant de se retrouver devant une Cour. On est livré à soi-même et on ne peut compter que sur nous-même. Ce concours m’a confortée dans mon choix de devenir avocate pénaliste. J’ai toujours su où j’allais, c’est pourquoi je continuerai à saisir toutes les opportunités, tous les exercices, tous les concours qui me permettront de progresser tant intellectuellement qu’humainement »

Madame Yasmine Elhadifi, Finaliste de l’édition 2018, étudiante en troisième année de droit.